Étiquettes

a) Le vers

le vers en lui-même : une pensée qui se ramasse dans les limites du vers, ou qui s’interrompt, se suspend.

– les mètres courts : contraint à éliminer toute la graisse de la syntaxe.

– Même l’alexandrin : la phrase contenue dans ses limites est brève. Le vers contredit l’élan de la période. Les limites du vers peuvent être franchies (enjambement, rejet) mais les poètes évitent de multiplier indéfiniment le procédé (risque de monotonie). L’enjambement ne signifie pas forcément allongement de la phrase, puisque souvent, chez Hugo, ou Baudelaire, par ex., la phrase peut finir et recommencer au milieu du vers.

Prendre un ex de Mallarmé…Poésie et brièveté

b) Jeux de structures 

– le refrain, nécessairement bref. Doit avec très peu de mots, un vers (ballade) ou rondeau (un ou deux vers), doit introduire un retour, en même temps qu’une variation du sens.

« Il n’est trésor que de vivre à son aise » (« Contredits de Franc Gontier »)

« Dedans Paris, ville jolie » (Rondeau de Marot)

« Le Pont Mirabeau » ds Alcools.

« Vienne la nuit sonne l’heure

Les jours s’en vont je demeure »

– La forme fixe : par déf. brève.

Formes médiévales : la chanson (lyrique), le lai,

Epigramme ou dizain de Marot.

Sonnet, modèle du poème qui s’impose citation d’amour du 16e siècle au 19e s. comme une image de la perfection, un chef d’œuvre miniature dont la perfection réside justement dans un jeu virtuose avec les contraintes de la brièveté, transmuée en concentration, densité, intensité. (Boileau, Baudelaire, Banville)

Concentration recherchée : rétrécissement (quatrains> tercets), chute sur  le dernier vers.

« Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine

Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit. »

(Rimbaud, « Le dormeur du val »)

 

c) Concentration et émotion

Emotion à produire, qui ne peut se maintenir très longtemps : Poe, Baudelaire. « Un poème long est une contradiction dans les termes ». Le poème épique – Homère ou Milton : sont des textes réussis et poétiques parce qu’ils sont constitués de morceaux qui produisent de l’effet séparément.

Il s’agit de produire un « état de joie » (Claudel) et non la connaissance

à« que de déchet ! quelle charpie ! quel remplissage ! » dit Claudel à propos de Hugo.

Voir par exemple, « Les pauvres gens »

– des chevilles, des faiblesses :

« Pluie ou bourrasque, il faut qu’il sorte, il faut qu’il aille » (…)

« Il s’en va dans l’abîme et s’en va dans la nuit. »

– Le prosaïsme qui coïncide avec le démantèlement de la structure et de l’unité de l’alexandrin :

Diable! diable! dit-il en se grattant la tête

http://open-time.net

Publicités